« Rassemblement Démocratique 
du Peuple Camerounais »

15/10/2018 - 16:32

Newsletter de la Campagne

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!

Campagne des Régions

Espace des Candidats

Propos des Militants

Nkolandom : Comme une lettre à la poste
Nkolandom : Comme une lettre à la poste

Les électeurs se sont acquittés de leur obligation de vote pratiquement en deux temps. Avec aux premières heures d’ouverture de l’unique bureau de vote, Sa Majesté  Jacques Fame Ndongo et son épouse.

282 inscrits au total pour ce bureau de vote de l’école publique de Nkolandom logé plutôt dans les locaux du Lycée technique du coin. « Nous avons été surpris par ce véritable engouement des populations locales que nous avons trouvées massées très tôt devant le bureau de vote. Nous avons d’abord cru que c’était par curiosité au vu de la nouveauté que constitue la biométrie. Mais lorsque nous écoutons les commentaires, on se rend compte que les habitants d’ici ont quelque chose de particulier, une relation instinctuelle et viscérale avec le chef de l’Etat Paul Biya ». Ces propos de Jacques Mintya, président dudit bureau de vote, traduisent à suffisance la volonté des électeurs de Nkolandom de réaffirmer une fois de plus leur fidélité à Paul Biya. Un enthousiasme et une alacrité qui ont parfois amené ces précieux électeurs à confondre les urnes. Il a fallu la vigilance des membres du bureau pour les orienter à choisir la bonne. Un bémol cependant, et selon le président du bureau de vote, il s’est trouvé des citoyens dûment inscrits et détenteurs de la carte d’électeur, mais dont les noms ne figurent pas sur la liste rendue publique. « Ils ne sont pas autorisés à voter pour l’instant. Nous avons néanmoins pris des dispositions pour en informer la hiérarchie régionale d’Elecam. Nous attendons les instructions d’ici la fin de l’opération », a-t-il rassuré. Bien plus, vers 16h, le pourcentage de vote pointait déjà à un peu plus de 80% et pour une raison simple. « Ceux que nous attendons maintenant sont d’abord partis exécuter leurs travaux champêtres. Et au rythme que nous observons, nous en aurons encore pour plus 30mn. Pour le reste, il n’y a aucun souci », conclue Jacques Mintya. Entre temps, à sa résidence, le Pr. Jacques Fame Ndongo, qui avait accompli son devoir citoyen entre 10h et 11h, est au téléphone avec ses chargés de missions disséminés dans les quatre départements, coordonnant les opérations régionales. Avant de mettre le cap à la maison du parti de Nko’ovos,  autour de 18h, où est installé le quartier général de la campagne régionale du Sud.

Réseaux Sociaux

               

Connexion Utilisateur