« Rassemblement Démocratique 
du Peuple Camerounais »

17/10/2017 - 08:27

Newsletter de la Campagne

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!

Campagne des Régions

Espace des Candidats

Propos des Militants

Martine Ngbwa : l’espoir de la Mvila-Nord
Martine Ngbwa : l’espoir de la Mvila-Nord

La militante de la première heure du Rassemblement démocratique du peuple camerounais (Rdpc) décide d’accéder à un autre palier de sa vie politique, en posant sa candidature au poste de député dans la circonscription qui l’a vu naître.

Le département de la Mvila, région du Sud, se positionne encore pour le double scrutin du 30 septembre prochain comme le socle granitique du Rassemblement démocratique du peuple camerounais. Il est acquis à la cause du parti et le revendique. Les huit mairies resteront au Rdpc tout comme les trois postes de parlementaires auxquelles a droit le département. Et si pour deux de ces postes il s’agit de députés sortants, en l’occurrence les Honorables Céline Mendoua et Jean Jacques Zam, une autre figure vient également d’y faire une percée fulgurante. C’est Martine Nlang epse Ngbwa. Postulante à la députation de la section Mvila-Nord. Cette militante convaincu du Rdpc a tiré son épingle du jeu dès les investitures en s’imposant face à sept autres potentiels candidats, tous des hommes, dont le député sortant. C’est donc, forte du soutien des populations à la base que cette femme Fong s’est engagée à briguer un mandat au parlement Camerounais, sous les couleurs de son parti de cœur, le Rdpc. Son leadership s’est affirmé dès son plus jeune âge, à l’école primaire où elle tient toujours les premiers rangs. Rien de bien surprenant alors, que de voir cette jeune fille dernière née d’une famille de 12 enfants (dont 6 garçons et 8 filles) militer très tôt au sein de l’Unc d’alors. Son amour pour la politique prendra un  tournant décisif en 1984. A Batouri dans la région de l’Est, où est affecté son époux, Mme Ngbwa commence à avoir des responsabilités au sein du parti.
A la naissance du Rassemblement démocratique du peuple camerounais en mars 1985 à Bamenda, Martine Nlang Epse Ngbwa conforte son militantisme. Lors des années dites de « braises », elle sera la seule femme à arborer le tissu du parti lors de la fête nationale de 1992. Son amour et son attachement pour le parti et pour celui qui l’incarne, va poursuivre cette femme à tous les postes d’affectation de son époux, Banganté, Yagoua, Yaoundé avec la même ferveur militante. Un an après leur arrivée en 2002 à Yaoundé, elle devient présidente du comité de base du quartier Lac. Son activité au sein du parti va lui valoir en 2007, d’être choisie comme vice-présidente de la section Ofrdpc de la Mvila-Nord. La même année elle est appelée à suppléer le député de la même section.
 C’est en 2013, qu’arrive la consécration pour celle qui pas à pas, a gravit les échelons de la politique et de son parti de toujours. A la faveur des opérations d’investiture elle voit sa candidature au parlement validée par les instances dirigeantes Rdpc. Toutes les populations se reconnaissent en elle. Elles y voient une valeureuse femme qui saura faire entendre leur voix à l’Assemblée nationale, mais aussi qui saura impulser le développement local des arrondissements de Ngoulemakong et de Biwong-Bané qui forment sa circonscription politique.
 Mme Nlang Martine épse Ngbwa sait qu’elle a du pain sur la planche.
 Aussi base-t-elle sa députation sur le rassemblement autour de l’idéal commun qu’est le développement. Un développement harmonieux, dans la paix le respect de la loi, et la culture de l’humilité. Une humilité qu’elle souhaite voir chaque fils et fille de la Mvila-Nord adopter comme premier reflexe. Son action, comme elle le précise, sera basée sur les plans socioculturel,  économique et infrastructurel et sur le plan politique. Un fort accent sera mis en particulier sur la santé et l’éducation. Et toutes les couches sociales occupent une place dans sa vision. C’est son humilité qui la pousse à ne pas vouloir trop en dire, mais elle souhaite juste être jugée, comme le maçon, au pied du mur.  Sa détermination est d’aider le président de la République à conduire le pays vers l’émergence à l’horizon 2035.
 Née à Yem Mvog-Mba dans l’arrondissement de Biwong-Bane le 29 Août 1960, Mme Nlang Martine épse Ngbwa dit tirer sa force de sa famille, un époux aimant, ses cinq enfants, et ses huit petits-fils. Ce sont là ses premiers supporters.

Réseaux Sociaux

               

Connexion Utilisateur