« Rassemblement Démocratique 
du Peuple Camerounais »

15/10/2018 - 16:27

Newsletter de la Campagne

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!

Campagne des Régions

Espace des Candidats

Propos des Militants

LITTORAL : le Rdpc se frotte les mains
LITTORAL : le Rdpc se frotte les mains

Grâce à une campagne rondement menée par ses équipes de campagne et une mobilisation sans pareille, le Rdpc s’en sort très bien pour les deux élections dans une région du Littoral âprement disputée.

La mine réjouie de Achille Ndjo Priso, la tête de liste du Rdpc dans la très disputée commune de Wouri IV à Bonabéri, le 30 septembre au soir, prédisait déjà d’un résultat satisfaisant du parti au pouvoir dans cette circonscription tenue par l’opposition depuis 2007. Un tour du reporter au Cafrad quartier général de campagne dans cette commune, va lui permettre d’y rencontrer une Mme Ikoko euphorique, la présidente de la section Ofrdpc locale, qu’entourent des militantes et des militants n’arrêtant pas de se congratuler au vu des résultats des bureaux de vote qui tombent au fur et à mesure est aux anges. La même ambiance sera observée au quartier général du candidat de Wouri Centre, Albert Dooh-Collins à rue Pau qui reçoit la visite de Fritz Ntone Ntone, le président de la commission communale de campagne.L’ambiance au club Snec où la commission communale de Douala 2ème a élu ses quartiers est également féérique. D’autant plus que Jean Williams Sollo, le président de cette commission communale, a mis les petits plats dans les grands pour accueillir les candidats, les militantes, les militants et les sympathisants, venus attendre les premiers échos des dépouillements. Un tour à la salle de fêtes d’Akwa où siège la commission de Wouri 1er et à Bépanda où les amazones de Mme Foning, le maire sortant, ont de la peine à cacher leur joie après deux semaines de campagne, de longs mois d’efforts et de mobilisation tous azimuts pour reconduire la « mère » dans ses fonctions de magistrat municipal de cette commune très convoitée comme du reste, toutes celles de la capitale économique, le baromètre de la compétition politique au Cameroun.Les échos venant des responsables politiques à la base et des  militantes et militants du Moungo, du Nkam et de la Sanaga maritime, les autres départements de la région où Joseph Beti Assomo, le gouverneur de la région du Littoral s’est personnellement rendu après avoir voté au lycée Joss, font état d’un vote calme, malgré quelques incidents mineurs. Que ce soit à Nkongsamba, Dibombari, Loum, Melong, Yabassi, Yingui, Nkondjock, Nyanon, Pouma, Edéa, Ndom, les militants du Rdpc ont de la peine à cacher leur joie même si tout le monde est d’avis qu’il faut attendre la proclamation officielle des résultats. De ce côté également, les échos d’une manifestation bruyante de la joie dans ces différents départements et communes sont perceptibles au téléphone où il est parfois difficile de tenir une longue conversation téléphonique avec ses interlocuteurs.
Contrat rempliDe l’avis de nombreux observateurs, ces résultats qui semblent très favorables au Rdpc dans toute la région du Littoral ne relèvent pas du hasard. Les élites intérieures et extérieures, les responsables politiques à la base et les militants du Rdpc ont compris depuis quelques années, que leurs divergences et les querelles intestines font le lit de l’opposition. C’est ainsi qu’après les élections de 2007, des initiatives ont sont nées au sein du parti et dans les associations pour réduire au maximum ces querelles. C’est cette dynamique qui a permis au Rdpc d’aller en rangs serrés à l’élection présidentielle de 2011, plébisciter le candidat de la prospérité et de la paix, Paul Biya. Le tout, sous la houlette de Laurent Esso, le président de la commission régionale de campagne, dont la rigueur et le goût du travail bien fait sont de notoriété publique.C’est également en surfant sur cette vague de la dynamique unitaire, que le Rdpc a remporté haut la main, tous les 7 sièges en jeu lors des élections sénatoriales du 14 avril 2013 avec la même équipe dirigeante qui s’est renforcée pour des questions d’efficacité. Tout le monde a vivement souhaité que la dynamique unitaire observée autour des candidats du Rdpc au cours de ce scrutin soit la même lors des élections législatives  et municipales à venir ; même si le mode de scrutin et le collège électoral ne sont pas les mêmes. C’est encore cette union sacrée qui a permis au bateau de ne pas couler après les opérations d’investiture des candidats du parti à ce double scrutin, malgré les manœuvres souterraines de certains camarades soutenus par l’opposition, qui soufflaient sur les braises pour que la maison Rdpc s’embrase dans le Littoral. Malgré les rancœurs et les frustrations de certains candidats recalés, le Rdpc est resté debout. Uni. Solidaire. Démontrant au passage, son sens de discipline et sa maturité politique. C’est ce qui permet au Rdpc de se frotter les mains en ce moment après le double scrutin du 30 septembre dernier. Et d’attendre les résultats dans la sérénité.

Réseaux Sociaux

               

Connexion Utilisateur