« Rassemblement Démocratique 
du Peuple Camerounais »

25/06/2018 - 10:54

Newsletter de la Campagne

Tenez-vous au courant de nos dernières nouvelles!

Campagne des Régions

Espace des Candidats

Propos des Militants

Kyé-Ossi : Le Rdpc en toute quiétude
Kyé-Ossi : Le Rdpc en toute quiétude

Le scrutin s’est déroulé sans anicroches pour le Parti du président Paul Biya malgré les menaces de casse et de trouble à l’ordre public proférées la veille par l’opposition.

Contrairement à ce qu’on craignait, au vue de l’ambiance de veille d’élection surchauffée et animée par les « vandales » recrutés par l’Union démocratique du Cameroun, les populations de Kyé-Ossi se sont plutôt levées dans le calme, le réveil timide. Les motos taxis, seul moyen de transport urbain ici sont toutes parquées le long de l’unique axe bitumé, ou encore entassées sur la cour du marché, ou enfin dans les quartiers. Aucun commerce n’a ouvert, pour respecter la consigne de l’autorité administrative.  Les bureaux de vote ici sont encore fermés. « Nous attendons le coordonateur départemental pour les dernières consignes avant de nous déployer vers 7h30mn », souligne Mfouapon Njipou, l’un des agents Elecam du bureau de vote de Nkonabang. Il est 6h45mn. Une vingtaine de minutes plus tard, les premiers mouvements se signalent. Par petites vagues, les électeurs vont et viennent en fonction de la situation géographique de leur bureau de vote. Impossible ici de distinguer ceux du Rdpc. Normal. Les conversations elles, vont bon train, même si on à l’impression que les langues ne veulent pas se délier pour expier et exorciser la peur provoquée par la terreur du camps d’en face. « Je suis sorti assez tard parce que je croyais qu’il allait y avoir du grabuge », nous confie Alphonse Nguéma, instituteur retraité. Il poursuit d’ailleurs pour décrire son état d’esprit, « jusque très tard dans la nuit, on entendait partout dire que si le Rdpc fait l’erreur, les gens vont tout brûler ». Janvier Mve Nsi, de son côté affirme sans détour  « j’ai vraiment craint le pire avec tout ce que les fumeurs de chanvre que le parti de Ndam Njoya a recrutés pour semer la terreur dans cette ville depuis quelques jours. Mais comme, en même temps, je fais confiance à la loi de notre pays, je suis venu voter. Et j’ai finalement voté dans le calme ». Même les candidats du Rdpc ne se sont pas signalés jusque-là. Encore moins la tête de liste Udc et ses camarades. A 8h, les bureaux de votes accueillent les premiers électeurs. Au quartier Bamiléké, non loin du foyer Bansoa, quartier général des ressortissants de la Menoua de Kyé-Ossi, dès l’ouverture des portes, les électeurs déjà en file indienne, ont commencé à accomplir leur devoir citoyen. Un peu plus loin vers l’entrée Sud de la ville, les militants du Rdpc que le reporter peut reconnaître, sont déjà en train de jeter les bulletins dans les urnes transparentes. L’une pour les municipales et l’autre, réservée aux législatives. Les écrits au marqueur rouge sur ces urnes sont bien visibles pour éviter toute confusion aux électeurs, surtout aux plus âgés. Jean Mvoula, ressortissant de Mengang, département du Nyong et Mfoumou, du comité de base Lycée classique témoigne : « Nous nous sommes organisés pour venir ensemble ici accomplir notre devoir citoyen. Nous sommes une trentaine, dont plus de dix femmes. Nous restons sereins et très optimistes, car nous savons que notre parti, le Rdpc, ne va pas céder la moindre parcelle ou la moindre place de conseiller municipal à l’Udc. Nous sommes décidés à accompagner le président national, Paul Biya jusqu’au bout de son programme économique et social ». Aux environs de 11h, on peut apercevoir le maire sortant, Bikoro, accompagné de quelques militants, se diriger vers leur bureau de vote, situé au centre commercial, à l’école publique groupe I-B. Lorsque nous quittions la ville deux heures plus tard, la ronde des bureaux de vote que nous visitons révèle un taux de participation tournant autour de 73%. 

Réseaux Sociaux

               

Connexion Utilisateur